La version imprimable n'est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d'impression par défaut de celui-ci.

Britannia rule the waves : assiette décorée fabriquée à Liverpool vers 1793–1794 ( Musée de la Révolution française ).

Rule, Britannia! est un chant patriotique britannique , tiré du poème de James Thomson et mis en musique par Thomas Arne le  ; la première représentation publique fut donnée en l'honneur du troisième anniversaire de la princesse Augusta Charlotte de Hanovre . Dans l'esprit des Britanniques, cet air est fortement associé avec la Marine britannique mais aussi avec l'Armée britannique.

En 1813 , le compositeur allemand Ludwig van Beethoven l'orchestra pour l'inclure dans sa Bataille de Vitoria ( nom d'une victoire du duc de Wellington contre les armées napoléoniennes en Espagne ). Elle symbolise les forces britanniques.

En 1836 , le compositeur allemand Richard Wagner en réalisa une transposition pour grand orchestre, connue sous le nom de Ouverture Rule Britannia .

L' Angleterre n'ayant pas d' hymne national officiel, Rule, Britannia! est souvent joué comme air patriotique avec Jerusalem et Land of Hope and Glory . Ensemble, ce sont les trois chants qui sont entonnés par l'assistance lors de la «  Last Night of the Proms  ».

Paroles anglaises et traduction

Fichiers audio
"Rule, Britannia!"
Interprété par l'Armée des États-Unis.
"Rule, Britannia!"
D'après un cylindre phonographique enregistré en 1914 par Albert Farrington pour for Edison Records
Des difficultés à utiliser ces médias ?

When Britain first at Heav'n's command
Arose from out the azure main; (bis)
This was the charter, the charter of the land,
And guardian angels sang this strain :

Lorsque la Grande-Bretagne, première sur l'ordre du ciel,
Émergea de la mer azur, (bis)
Ce fut la loi, la loi de la Terre,
Et les anges gardiens chantèrent ces vers :

Refrain (bis)
Rule, Britannia! Britannia, rule the waves:
Britons never, never, never shall be slaves.

Refrain (bis)
Règne Britania, Britania régis les flots!
Jamais, jamais, jamais les Britanniques ne seront esclaves.

The nations not so blest as thee,
Shall in their turns to tyrants fall ; (bis)
While thou shalt flourish great and free,
The dread and envy of them all.

Les nations moins bénies que toi
Subiront, à leur tour,le joug des tyrans ; (bis)
Alors que tu t'épanouiras grande et libre,
Crainte et désirée de tous.

Refrain

Refrain

Still more majestic shalt thou rise,
More dreadful from each foreign stroke ; (bis)
As the loud blast that tears the skies,
Serves but to root thy native oak.

Plus majestueuse encore, tu t'élèveras,
Plus terrible à chaque pique étrangère ; (bis)
Comme le coup de tonnerre sonore qui déchire le ciel,
Ne sert qu'à enraciner le chêne indigène.

Refrain

Refrain

Thee haughty tyrants ne'er shall tame,
All their attempts to bend thee down ; (bis)
Will but arouse thy generous flame ;
But work their woe, and thy renown.

Tu ne materas jamais les tyrans orgueilleux ;
Mais tous leurs efforts à t'abaisser (bis)
Élèveront malgré tout ta flamme généreuse,
Provoqueront leur malheur, et ta renommée.

Refrain

Refrain

To thee belongs the rural reign;
Thy cities shall with commerce shine ; (bis)
All thine shall be the subject main,
And every shore it circles thine.

Toute la campagne est tienne,
Et tes villes resplendiront du commerce ; bis)
Toutes les mers seront tiennes
Et les rivages qu'elles encerclent seront tiens.

Refrain

Refrain

The Muses, still with freedom found,
Shall to thy happy coast repair ; (bis)
Blest Isle! With matchless beauty crowned,
And manly hearts to guide the fair.

Les Muses, la liberté retrouvée,
Viendront reposer sur ta côte heureuse ; (bis)
Île bénie, couronnée d'incomparables beautés,
Et aux cœurs virils pour te guider avec justice.

Refrain

Refrain

La chanson dans la culture populaire

Références

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rule, Britannia! de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

La faiblesse de l'homme paraît bien davantage en ceux qui ne la connaissent pas qu'en ceux qui la connaissent..

GEORGES (Marseille)

Votre citation

Le clip du jour

Deling K - TIKI (feat.Kai-Jo)

Voir le clip

Un portail par pays