La version imprimable n'est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d'impression par défaut de celui-ci.
Les cinq États membres (en turquoise), la Nouvelle-Calédonie (en bleu ciel), et la Nouvelle-Guinée occidentale (striée, étant représentée à la fois par l' Indonésie , membre associé, et par le Mouvement de libération uni pour la Papouasie-Occidentale , membre observateur).

Le Groupe Fer de lance mélanésien ( GFLM ou GFL ) est une alliance de pays mélanésiens regroupant les îles Salomon , la Papouasie-Nouvelle-Guinée , le Vanuatu , Fidji , l' Indonésie (membre associé) et le Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS), officiellement créé en à Port-Vila [ 1 ] . La Papouasie-Nouvelle-Guinée , les îles Salomon et le Vanuatu en sont les trois membres fondateurs. Le groupe est proche du Mouvement des non-alignés , les îles Salomon étant le seul État du Fer de lance à ne pas être membre de cette organisation.

Historique

Créé à l'origine par les États mélanésiens pour « regrouper leurs forces afin de peser lourd dans la balance régionale et internationale en faveur de l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie » [ 1 ] , l'organisation a évolué depuis les années 1990 vers un accord de coopération économique, renforcé par une volonté de solidarité inter-mélanésienne.

L'accord commercial du GFLM a été signé en 1993 par la Papouasie-Nouvelle-Guinée de Paias Wingti , les Îles Salomon de Solomon Mamaloni et le Vanuatu de Maxime Carlot Korman . Lors de la 6 e réunion des ministres du Commerce et de l'Économie du GMFL tenue à Honiara le , la délégation de Fidji du général Sitiveni Rabuka indique sa volonté d'adhérer à l'accord commercial, ce qui est accepté lors du Sommet des dirigeants du GFLM de 1997 et officialisé le . Cet accord est compatible avec l' Organisation mondiale du commerce (OMC), dont sont membres la Papouasie-Nouvelle-Guinée , les Îles Salomon , Fidji , l' Indonésie et, depuis 2012 , le Vanuatu .

Le GFLM a exprimé à plusieurs reprises son soutien pour le FLNKS et la cause indépendantiste kanak depuis les années 1980 [ 2 ] . En 1990 , le FLNKS est devenu un membre du Groupe mélanésien Fer de lance.

Le , les membres signent l'accord d'établissement du Groupe mélanésien Fer de lance, qui régularise l'organisation au regard du droit international, créant par la même occasion un secrétariat général permanent, installé à Port-Vila au Vanuatu dans un bâtiment construit par la Chine [ 3 ] et cédé au GMFL en [ 4 ] . L'influence sur le groupe de la Chine, attirée par les ressources des petits États du Pacifique, semble problématique à certains analystes internationaux [ 5 ] .

Le premier directeur général est le papou-néo-guinéen Rima Ravusiro , désigné en [ 6 ] . Il est remplacé en par le salomonais Peter Forau [ 7 ] .

En , le Groupe prend la décision controversée d'admettre la candidature de l' Indonésie à devenir membre associé. Dans le même temps, il rejette la candidate du Mouvement de libération uni pour la Papouasie-Occidentale (qui souhaite l'indépendance de la Nouvelle-Guinée occidentale vis-à-vis de l'Indonésie), mais admet le Mouvement comme observateur [ 8 ] .

Dirigeants des membres fondateurs

En 1988 , les trois États fondateurs et leurs dirigeants étaient :

Dirigeants actuels des membres

Au , les dirigeants des membres du GFLM sont :

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. a et b Isabelle Leblic : Nouvelle-Calédonie 150 ans après la prise de possession (présentation) in Journal de la société des océanistes n°117, 2003
  2. news.vu
  3. (en) David Wroe, «  On the ground in Vanuatu, monuments to China's growing influence are everywhere  » , sur smh.com.au , .
  4. (en) «  MSG Secretariat building handed over to govt  » , Vanuatu DailyPost , 06/11/2007
  5. Emmanuel Véron & Emmanuel Lincot, «  Polynésie française et Océanie : quelles stratégies chinoises ?  » , sur The COnversation , .
  6. (en) «  Rima Ravusiro heads the MSG  » , Radio Australia , 06/06/2008
  7. (en) «  New MSG boss arrives in Vanuatu  » , Solomon Star , 22/09/2011
  8. (en) "Indonesia admitted to Melanesian Spearhead Group, West Papuan group given observer status" , Australian Broadcasting Corporation, 25 juin 2015
Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Groupe mélanésien Fer de lance de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Un portail par pays