La version imprimable n'est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d'impression par défaut de celui-ci.

Banka
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Département Haut-Nkam
Démographie
Population 12 264  hab. [ 1 ] (2005)
Géographie
Coordonnées 5° 10′ 00″ nord, 10° 12′ 00″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
Banka
Géolocalisation sur la carte : Région de l'Ouest (Cameroun)
Voir sur la carte administrative d'Ouest (Cameroun)
Banka
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
Banka
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte topographique du Cameroun
Banka

Banka est une commune du Cameroun située dans la région de l'Ouest et le département du Haut-Nkam .

Population

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 12 264 habitants [ 1 ] , dont 8 153 pour Banka Ville.

Dynastie des Rois

Depuis sa création, la chefferie Banka a connu une succession de 12 rois, à savoir [ 2 ]  :

  1. Fo Kwahoum
  2. Fo Emhi
  3. Fo Mouaffi
  4. Fo Yossa
  5. Fo Kamlok
  6. Fo Nintcheu I
  7. Fo Tchientcheu I
  8. Fo Djomgoué
  9. Fo Tchientcheu II
  10. Fo Kouemo
  11. Fo Nitcheu II
  12. Fo Moukam Tchiencheu David
  13. Fo Monkam Toukam Paul Arnaud

Structure administrative de la commune

Outre la ville de Banka proprement dite, la commune comprend les villages suivants [ 1 ]  :

Histoire

Maquis

Lors de l'attaque meurtrière menée le 29 novembre 1959 par plusieurs centaines de maquisards contre l'hôpital Ad-Lucem de Banka, le Père Gilles Heberlé [ 3 ] , [ 4 ] , prêtre français de cette paroisse, fut assassiné et sa tête tranchée [ 5 ] , [ 6 ] , [ 7 ] par le chef maquisard nommé Manga.

Lors d'un interrogatoire d'André Weladji, arrêté à Bafang au cours d'une patrouille menée dans le groupement Baboutcha-Nitcheu le 9 février 1960, il révèle avoir enveloppé le « butin » dans une étoffe blanche avant de le mettre dans un sceau qu'il avait ensuite amené au maquis de Douala-Ville; un maquis des environs de Bafang.

Personnalités liées à la ville

Notes et références

  1. a b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat ( 3 e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. Haman Mana et Mireille Bisseck, Rois et royaumes Bamiléké , Yaoundé, Les éditions du Schabel, 236  p. ( ISBN   978-9956-6-3700-3 et 9956-6-3700-9 ) , p.  64-65
  3. https://www.cultura.com/catalogsearch/result/index/?book_people_author=1439404&previous_name=Gilles+H%C3%A9berl%C3%A9 http://scjef.org/racines/pages/pgracines/sourie.html
  4. «  SOURIE Télesphore  » , sur scjef.org (consulté le 12 novembre 2020 )
  5. Daily Retro , «  16 janvier 1960 : attaque de la mission catholique de Banka-Bafang par l'Armée de Libération Nationale Kamerunaise  » , sur Daily Retro , (consulté le 12 novembre 2020 )
  6. «  A HISTORY OF THE HEBERLE FAMILY  » , sur freepages.rootsweb.com (consulté le 12 novembre 2020 )
  7. «  Anarques, détournements: Biya évite la prison aux chefs catholiques, les raisons!  » , sur www.camerounweb.com , (consulté le 12 novembre 2020 )

Liens externes

  • Banka , sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)