Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La version imprimable n'est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d'impression par défaut de celui-ci.
Allemands
Quelques personnalités allemandes.

Populations significatives par région
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 60 814 000 (2018) [ 1 ]
Drapeau des États-Unis États-Unis 41 222 462 (2018) [ 2 ]
Drapeau du Brésil Brésil 15 000 000 [ 3 ]
Drapeau du Canada Canada 3 322 405 (2016) [ 4 ]
Drapeau de l'Argentine Argentine 1 500 000 [ 5 ]
Drapeau de la France France 1 000 000 [ 6 ]
Drapeau du Chili Chili 500 000 (2011) [ 7 ]
Autres
Langues Allemand  : haut allemand ( allemand supérieur et moyen allemand ) et bas-allemand ( allemand dialectal )
Religions Catholicisme , protestantisme (surtout luthéranisme ), autres religions, agnosticisme et athéisme
Ethnies liées Autrichiens , Néerlandais , Anglais et autres peuples germaniques

Les Allemands (en allemand  :  Deutsche ) peuvent être définis comme un groupe ethnique dans le sens où ils partagent une même culture allemande, ont l' allemand comme langue maternelle et sont d'ascendance allemande. Les Allemands sont aussi définis par leur citoyenneté nationale qui eut, au cours de l'histoire allemande, des relations variables avec cette culture allemande, selon l'influence de sous-cultures et de la société en général.

Sur environ 100 millions de locuteurs maternels de l'allemand dans le monde, 75 millions se considèrent comme Allemands. Il y a 70 millions de personnes d'ascendance allemande (surtout aux États-Unis , au Brésil , en Argentine , au Chili , au Kazakhstan et au Canada ) qui ne sont plus de langue maternelle allemande mais se considèrent toujours comme Allemands, le nombre total d'Allemands à travers le monde se situe entre 75 et 160 millions, en fonction du critère retenu (langue maternelle, ascendance allemande totale ou partielle). Aux États-Unis, 15,2 % des citoyens sont considérés comme des Américains d'origine allemande selon le recensement américain de 2000, plus que n'importe quel autre groupe.

Ethnonymie

Le terme latin Germani désigne l'ensemble des peuples germaniques .

Le terme allemand Deutsche est issu de l'ancien haut allemand diutisc (germanique theud > vieux haut allemand diot « peuple » + suffixe d'adjectif -isk , devenu -isch en allemand moderne), se référant originellement à la « langue du peuple », c'est-à-dire le germanique. Le français «  tudesque  » est une forme évoluée du néo-latin theodiscus , de même racine germanique.

Utilisé comme un substantif, diutscher au sens d'« allemand » émerge en moyen haut-allemand et est attesté dès la seconde moitié du XII e  siècle.

Les Alamans sont un peuple germanique et suève de la vallée de l' Elbe , puis du Main , en Germanie de l' Antiquité . Le mot est passé an moyen-anglais ( almains ) au début du XIV e  siècle, mais devenu obsolète dès le XVIII e  siècle.

Les Némètes sont d'abord un peuple celto-germanique de la vallée du Rhin, en Germanie de l' Antiquité . Dans les langues slaves , les Allemands ont reçu le nom de němьci ( němьcь singulier), à l'origine avec un sens « étranger, celui qui ne parle pas [slave] ».

Sens du terme

Avant l' unification allemande de 1871, il n'existe pas de pays portant officiellement le nom d'« Allemagne » [ 8 ] , [ 9 ]  ; sont donc considérés comme « Allemands » avant cette date tous les peuples dont la langue allemande [ n 1 ] est la langue maternelle, quelle que soit leur origine ou la domination sous laquelle ils vivent [ 8 ] .

À titre d'exemple, une grande partie de l' Allemagne de 1812 , telle que la Saxe , le Brandebourg , la Poméranie et le Mecklembourg , sont à cette époque habités par des peuples qui ont été originairement slaves  ; mais qui, par la suite des siècles, ont perdu leur caractère d'origine et se sont en quelque sorte fondus dans la nation allemande [ 8 ] .

Particularités locales

L'appellation de « Suisses allemands » est toujours utilisée au XXI e  siècle pour désigner les Suisses alémaniques [ 10 ] , [ 11 ] , des personnes qui ne sont pas de nationalité allemande mais suisse .

Quant à l'appellation française historique de «  Lorrains allemands  », qui était encore employée dans les années 1850 [ 12 ] , [ 13 ] et 1860 [ 14 ] pour désigner les plattophones de Lorraine , elle a disparu au XX e  siècle.

Répartition géographique

Les personnes d'origine allemande se trouvent dans différents endroits autour du globe.

La diaspora allemande compte aux États-Unis environ 50 millions de Germano-Américains [ n 2 ] , soit un tiers de la diaspora allemande totale.

Au Brésil , plus de 5 millions de personnes revendiquent une ascendance allemande .

D'autres centres importants sont le Canada ( Germano-Canadiens ), l' Argentine ( Germano-Argentins ), l' Afrique du Sud et la France représentant chacun au moins 1 million.

Il y a aussi les Saxons de Transylvanie et les Germano-Baltes .

Le nombre exact de personnes d'ascendance allemande est difficile à calculer. Selon les données disponibles, on peut l'estimer à 100 millions de personnes.

Histoire

Langue

La langue maternelle des Allemands est l' allemand , classifiée comme langue germanique occidentale qui fut une lingua franca dans le Saint-Empire romain germanique . Parlée par environ 100 millions de locuteurs natifs, l'allemand est l'une des principales langues du monde et la langue officielle la plus parlée dans l' Union européenne . Elle a été remplacée comme langue dominante de lauréats du prix Nobel liées à la science au cours de la seconde moitié du XX e  siècle.

Notes et références

Notes

Références

  1. «  Population in private households by migrant background  » , sur destatis.de
  2. (en) «  PEOPLE REPORTING ANCESTRY  » , sur data.census.gov (consulté le 16 décembre 2019 )
  3. Jacques Lambert , «  Les Allemands au Brésil  », Politique étrangère , vol.  4, n o  2,‎ , p.  186–207 ( DOI   10.3406/polit.1939.5991 , lire en ligne , consulté le 16 décembre 2019 )
  4. (en) «  Profil du recensement, Recensement de 2016  » , sur www12.statcan.gc.ca (consulté le 16 décembre 2019 )
  5. «  Ces Argentins d'Allemagne, toute une histoire  » , sur leparisien.fr , (consulté le 16 décembre 2019 )
  6. Marie Visot , «  Les Allemands sont devenus les premiers investisseurs en France  » , sur Le Figaro.fr , (consulté le 16 décembre 2019 )
  7. (es) «  Alemanes en Chile: entre el pasado colono y el presente empresarial  » , sur DW.COM , (consulté le 16 décembre 2019 )
  8. a b et c Frédéric Schoell , Tableau des peuples qui habitent l'Europe , 2 e édition, Paris, 1812, p.  37 et 38
  9. Hermann Ewerbeck, L'Allemagne et les Allemands , Paris, Garnier frères, 1851, p.  5 « L'Allemagne, vaste masse confuse, composée d'une foule d‘états différents et plus ou moins difformes [...] L'Allemagne, composée d'une foule bigarrée d'états, collés les uns aux autres, chacun s'obstinant à posséder un gouvernement à part, un budget à part, une législation à part, une administration à part. »
  10. Jürg Altwegg, L'Allemagne vue par les Suisses allemands , 2006 ( ISBN   2880746841 )
  11. François Garçon, La Suisse : pays le plus heureux du monde , 2015 ( ISBN   9791021007475 ) « Les électeurs suisses-allemands voulaient soulager une démangeaison : ils ont horreur de la concurrence des Allemands. »
  12. La république du peuple : almanach démocratique , 3 e  édition, Paris, Prost, 1851 « une grande partie des remplaçans soi-disant Lorrains-Allemands et Alsaciens. »
  13. Revue catholique de l'Alsace , t.  1 , Strasbourg, 1859 « ces fonctionnaires sont généralement des hommes pourvus de plus de talents que le plus grand nombre peut-être des Alsaciens et des Lorrains allemands. »
  14. M. Houzé, Étude sur la signification des noms de lieux en France , Paris, Hénaux, 1864 « nos Lorrains français disent Fouligny et Hattigny, quand les Lorrains allemands disent Fulling et Hatting. »

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Menu de navigation