Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte de l'Europe à la veille du conflit de 1914 montrant la mécanique des alliances militaires mettant face à face Triplice et Triple-Entente , transformant ainsi l'Europe en poudrière.

La Triplice (de l' italien triplice « triple ») est le nom donné à la Triple alliance conclue entre l' Empire allemand , la Double monarchie austro-hongroise et le royaume d'Italie de 1882 à 1914.

Les prémices

En 1879 , sous l'impulsion de Bismarck , un rapprochement a lieu entre l' Allemagne et l' Autriche-Hongrie  : la Duplice .

Assurés du soutien de leur allié et de la neutralité britannique , les Allemands n'ont plus rien à craindre d'une France animée d'un désir de revanche dû à la perte de l' Alsace-Lorraine lors de la guerre de 1870 et invitée à réorienter son énergie sur le plan colonial. De son côté, l'Autriche-Hongrie en impose un peu plus et l'appui allemand peut être déterminant dans la partie de bras de fer qu'elle joue avec la Russie dans les Balkans .

L'Alliance obligeait aussi l'Autriche-Hongrie à rompre toute relation diplomatique amicale avec la France.

La première Triplice

En 1881 , les Français prennent pied en Tunisie et étendent leur empire colonial . Cet événement incite alors l'Italie à demander son intégration dans l'association germano-autrichienne (selon le dilemme de sécurité ), et ce malgré les différends qui l'opposent à l' Autriche-Hongrie pour des raisons territoriales. La Triplice ou Triple Alliance est conclue le .

Le royaume de Roumanie y est secrètement associé par un traité signé le , malgré l'existence en Transylvanie austro-hongroise d'une importante minorité roumaine. Il est renouvelé plusieurs fois jusqu'en 1914 .

La deuxième Triplice – l'Entente de la Méditerranée

La situation internationale avait empiré avec l'affrontement de l' Empire austro-hongrois et de l' Empire russe , par pays interposés dans les Balkans . Ce fut d'abord l'unification de la Bulgarie , qui annexa en 1885 la Roumélie orientale , et la guerre contre la Bulgarie de la Serbie (qui n'avait pas prévenu la Russie), puis le coup d'État, le , contre le prince Alexandre de Battenberg , allié des Autrichiens en Bulgarie.

La Triplice n'avait pas réagi. La prise par les Italiens de Massaoua , en Érythrée , avait contrarié les puissances continentales. Aussi, les Italiens décidèrent les Allemands à réactiver leur alliance. Il y eut donc deux pactes, proposés par Bismarck  :

  • Le premier pacte entre l'Italie et l'Autriche-Hongrie prévoyait que si le maintien du statu quo dans les Balkans , ou sur les côtes et îles ottomanes de la mer Égée et de la mer Adriatique , devenait impossible, et qu'alors l'Autriche et l'Italie étaient obligées d'intervenir par une occupation, celle-ci ne devait avoir lieu qu'après accord entre les deux puissances. Cet accord prévoyait des compensations territoriales pour les deux parties, en plus du statu quo . Ainsi, au cas où l'Autriche obtenait des territoires dans les Balkans, l'Italie en obtiendrait dans les Alpes .
  • Le second pacte entre l'Italie et l'Allemagne assurait l'Italie du soutien de l'Allemagne au cas où elle serait attaquée par la France à cause de différends coloniaux en Afrique du Nord .

La deuxième Triplice, l' entente de la Méditerranée fut signée, le , à Berlin . Le 18 juin 1887, l'Allemagne et la Russie signaient le traité de réassurance , afin d'éloigner définitivement Vienne de Saint-Pétersbourg .

La troisième Triplice

Le Kaiser Guillaume II.

L'année 1888 fut celle dite « des trois empereurs ». Guillaume I er mourut, suivi quelques mois plus tard par Frédéric III . Guillaume II monta sur le trône. Le chancelier Bismarck démissionna de ses fonctions en 1890 , et le comte von Caprivi fut nommé à sa place.

Officiers allemands à Berlin apprenant le turc en 1914.

En Italie, le comte Crispi , adversaire résolu de la France, était président du Conseil et partisan d'un appui à la flotte autrichienne, au cas où la France étendrait ses colonies en Afrique du Nord. Cependant, l'Autriche était réticente, car elle considérait aussi d'un mauvais œil l'expansionnisme italien, notamment en Libye , appartenant à l' Empire ottoman . Cela aurait donné un prétexte à l' Empire russe pour intervenir encore dans les Balkans.

Cependant, en janvier 1891 , le gouvernement Crispi tomba, laissant la place au gouvernement du marquis di Rudini , mieux disposé à l'égard de la France. Le comte Crispi avait cependant eu le temps d'adjoindre les deux pactes de 1887 au texte initial de l'Alliance. Le pacte italo-autrichien devint le fameux article 7 du traité de la Triplice. Les Allemands étaient plus réticents, car ils étaient contraints de déclarer la guerre à la France pour porter secours à l'Italie dans son expansion nord-africaine. Toutefois, Caprivi céda. Ce fut l'article 10 du traité. L'Allemagne était inquiète des rapprochements franco-russes, qui donnèrent plus tard corps à une alliance franco-russe .

L'Allemagne et l'Italie promettaient de maintenir le statu quo en Cyrénaïque , en Tripolitaine et en Tunisie . Cela fut entériné le à Berlin. Un article supplémentaire d'assistance économique entre les trois puissances fut ajouté, ainsi que la perspective d'y associer plus tard le Royaume-Uni . Cela allait précipiter l'Alliance franco-russe et concrétiser ce que von Caprivi redoutait : la possibilité d'une guerre sur deux fronts.

La Triple alliance fut renouvelée en 1896 , sans modification. Guillaume II avait indisposé les Anglais en appuyant les Boers (envoi d'un télégramme à Paul Kruger en 1896) ravivant les craintes des Italiens, qui considéraient que le Royaume-Uni était un pays ami car concurrent de la France en Afrique . Le gouvernement Rudini exclut toute attaque contre le Royaume-Uni, malgré la catastrophe politico-stratégique d'Adoua .

Conséquences

De 1890 à 1914 , la Triplice tenta d'isoler diplomatiquement la France, et d'entraver son expansion coloniale ( incident de Fachoda en 1898 et «  coup d'Agadir  » en 1911 ). La France s'allia donc avec la Russie ( alliance franco-russe ). Afin de se protéger et de s'allier en cas de conflit, la France , le Royaume-Uni et la Russie créèrent en 1907 la Triple-Entente . La tension entre les deux blocs ne cessa alors de croître, aboutissant à la Première Guerre mondiale . Dans un premier temps, l'Italie préféra rester neutre car, selon le gouvernement d' Antonio Salandra , la Triplice étant essentiellement un pacte défensif, rien n'obligeait l'Italie à participer à une guerre offensive.

Cependant, à la suite de la signature du pacte de Londres le , les Alliés parvinrent à faire quitter l'Italie de la Triplice. L'Italie adhéra au pacte le contre la promesse d'attribution de territoires dans le Trentin-Haut-Adige , sur la mer Adriatique et en Turquie . Rome déclara la guerre à l'Allemagne le suivant.

Articles connexes

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Triplice de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

L'amour se trouve sur toutes les lèvres mais dans si peu de coeur..

Albericlesaint (Abidjan)

Votre citation

Un portail par pays