Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sainte-Radegonde
Sainte-Radegonde-en-Touraine
Le portail de l' abbaye de Marmoutier
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Ville Blason tours 37.svg Tours
Démographie
Population 7 071  hab. (2012 [ 1 ] )
Géographie
Coordonnées 47° 24′ 14″ nord, 0° 42′ 39″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
Sainte-Radegonde

Géolocalisation sur la carte : Tours

Voir sur la carte administrative de Tours
Sainte-Radegonde

Sainte-Radegonde-en-Touraine puis Sainte-Radegonde est une ancienne commune d' Indre-et-Loire devenue un quartier de la ville de Tours en 1964. Située dans la partie Nord de la ville, le quartier compte environ 7 100 habitants en 2012, ayant connu une forte croissance depuis la fin du XIX e  siècle. Il est entouré par les quartiers tourangeaux de Paul-Bert et Saint-Symphorien à l'ouest, et les communes de Parçay-Meslay et Rochecorbon à l'est.

Le quartier est riche d'un important patrimoine historique, comme l' abbaye de Marmoutier . Il constitue aujourd'hui un quartier principalement résidentiel excentré du centre de la ville, avec une population relativement mixte. C'est le plus important centre aéronautique du département, puisqu'on y trouve la base aérienne militaire 705 , une école de chasse et l' aéroport civil de Tours-Val de Loire .

Histoire

Commune de Sainte Radegonde-en-Touraine

Sainte-Radegonde-en-Touraine est une ancienne commune d' Indre-et-Loire [ 2 ] . Sous la Révolution, la commune est brièvement renommée Marmoutier [ 3 ] . Le 11 avril 1801, par un procès-verbal de délimitation et arrêté préfectoral du 21 germinal an 9, Saint-Symphorien cède à Sainte-Radegonde-en-Touraine 19 hectares et reçoit 86 hectares en échange, sans habitation. Une délimitation de Saint-Symphorien d'avec Sainte-Radegonde-en-Touraine est réalisée en 1808 (A.N.-F 2 II Indre-et-Loire 3). Appelée simplement Sainte-Radegonde avant 1920, elle prend cette année le nom de Sainte-Radegonde-en-Touraine [ 4 ] . Jusque dans les années 1950, la commune est un village de bord de Loire calme, comptant à peine 2 000 habitants.

Quartier de Sainte-Radegonde

Mairie annexe du quartier Sainte-Radegonde.

Le 21 mai 1964, la commune de Sainte-Radegonde-en-Touraine est rattachée par arrêté préfectoral à Tours , dans le but d'offrir à cette dernière de nombreux terrains constructibles dont la ville commençait à manquer. En 1965 et 1975, la ville fait construire 1 220 « pavillons Royer » (du nom du maire de Tours Jean Royer ) sur le plateau de Montsoudun. Ces habitations peu onéreuses avaient pour but d'offrir l'accession à la propriété à des catégories sociales modestes : la ville fournissait le terrain et le gros œuvre du bâtiment pour un prix peu élevé, et les acheteurs terminaient eux-mêmes l'aménagement intérieur. Dans le même temps, la ville dote le nouveau quartier des infrastructures de bases : voiries, éclairage public et égout notamment [ 5 ] .

À la fin des années 1960, les travaux de l' A10 , qui coupait la commune en deux, commencèrent. Cette construction fut marquée par la disparition de la plage au bord de la Loire, la destruction de rares maisons du XVI e  siècle rue Saint-Gatien ainsi que d'une partie du golf installé sur la Grande île Aucard .

Au nord du quartier, l'urbanisation galopante et l'extension de la base aérienne 705 conduisirent à la disparition des dernières vignes dans le courant des années 1970 . Sainte-Radegonde devient peu à peu un quartier périphérique de Tours, dont l'accès fut facilité la mise en service en 1975 du pont Mirabeau et par l'ouverture en 1994 d'un échangeur sur l'A10.

Le quartier continue son expansion urbaine vers le nord dans les décennies qui suivent. La ville entend en effet développer les Hauts de Sainte-Radegonde aux dépens de terrains agricoles surtout. L'un des plus importants est le projet Méliès qui reprend l'emplacement d'un distributeur Metro qui a quitté la zone en 2012. Les travaux qui ont commencé en 2017 prévoient un cinéma de neuf salles, près de 200 logements et des commerces, en face du lycée Vaucanson administrativement situé dans le quartier Saint-Symphorien , avec une inauguration pour septembre 2018 [ 6 ] . La ville espère ensuite l'implantation de près d'un millier de logements sur un espace de douze hectares entre le Méliès et les bois de la Chambrerie, avec des travaux censés débuter fin 2019 [ 7 ] , [ 8 ] .

Patrimoine

Vestiges de l'ancienne abbaye de Marmoutier .

L' abbaye de Marmoutier de Tours fut au Moyen Âge un des hauts lieux de pèlerinage français : des reliques de saint Martin y étaient déposées. L'abbaye jouissait d'une prospérité certaine et les religieux possédaient des centaines d'hectares de terrains alentour. L'abbaye tomba cependant en désuétude durant le XVIII e  siècle et fut vendue à la Révolution, avant d'être démembrée. Il ne reste ainsi plus qu'un donjon et quelques murs médiévaux, ainsi que le portail d'entrée. Certains bâtiments ont cependant été reconstruits selon les normes du XIX e  siècle, et présentent peu d'intérêt.

Chemin de pèlerinage de Saint Martin : via les rues Saint Martin, Saint Gatien et de l'Ermitage. De beaux éléments XVIII e  siècle, voire XVI e  siècle.

Le parc de Sainte-Radegonde est l'un des plus vastes parcs tourangeaux avec 14  hectares, le parc de Grandmont étant plus grand de par sa superficie mais est densément urbanisé. Aménagé en 1977 sur l'emplacement d'un terrain de golf, le parc accueille désormais un petit parc animalier [ 9 ] .

Démographie

Immeubles neufs et en construction rue de l'Anguille, en septembre 2017.

Avant son rattachement avec la commune de Tours en 1964, Sainte-Radegonde-en-Touraine a connu une croissance démographique régulière, surtout à partir de la fin du XIX e  siècle où elle devient ininterrompue. La fusion avec la commune de Tours va encore accélérer cette croissance, nourrie par l'expansion tourangelle. Moins de cinquante ans plus tard, la population locale a plus que doublé, s'affichant à 7 071 habitants en 2012 [ 10 ] , grâce à la construction de nombreux nouveaux logements sur les vastes terrains vacants.

Le quartier devrait continuer son expansion démographique vers le nord à l'avenir, étant donné les espaces encore disponibles, ainsi que sa situation dans la ville de Tours et à proximité de l' autoroute A10 et du tramway . Le départ de l' école de chasse en 2021 libérera de plus un espace de 100  hectares à proximité de l' aéroport de Tours-Val de Loire [ 11 ] .

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
318 376 389 412 382 402 387 393 482
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
583 546 547 541 544 532 708 634 678
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
764 701 921 1 013 1 257 1 453 1 601 1 953 2 468
1962 2009 2012 - - - - - -
2 715 7 070 7 071 - - - - - -
(Sources : cassini.ehess.fr )

Conditions de vie

Immeubles situés sur la rue des Justices.

Le quartier Sainte-Radegonde est un quartier de classes moyennes et supérieures. Les revenus moyens des habitants sont relativement hauts : 26 800 euros par an et par ménage en moyenne, soit environ 2 233 euros par mois et par ménage. Ce dernier contient en moyenne 2,5 personnes, bien au-dessus de la moyenne communale. Le taux de chômage est un peu inférieur à la moyenne communale, à 10 % contre 14 % en 2009. Près de 55 % des salariés du quartier sont employés ou ouvriers et 18 % des habitants sont retraités. Près de 45 % des habitants sont propriétaires de leur logement et 32 % sont bénéficiaires de baux sociaux. Le quartier présente donc une certaine mixité sociale [ 10 ] , [ 1 ] et d'importantes inégalités en son sein [ 12 ] .

Infrastructures

Transports

Le tunnel sous l' autoroute A10 .

Le quartier de Sainte-Radegonde est traversé par l' autoroute A10 dans sa partie sud, puis celle-ci jouxte le quartier au nord. Un échangeur est d'ailleurs présent dans la partie sud, créant des embouteillages problématiques, d'autant que de nombreux automobilistes l'utilisent pour éviter le péage de Parçay-Meslay . La ville a envisagé la suppression de ce dernier, mais le coût présenté par le concessionnaire Cofiroute a conduit à écarter l'idée [ 13 ] .

Le quartier est cependant relativement mal desservi par les transports publics de Fil bleu , étant donné son éloignement de l' avenue de la Tranchée , principal axe entre le centre-ville et Tours-Nord . La ligne n o  2 jouxte le quartier à l'ouest et surtout, la ligne n o  12 en dessert le cœur [ 14 ] . La ligne A du tramway s'arrête peu avant le quartier Sainte-Radegonde. Sa prolongation jusqu'à l' aéroport de Tours-Val de Loire , ce qui aurait permis de desservir le nord du quartier, a été exclue par la ville étant donné la faible fréquentation de l'aéroport. Cependant, cette extension nécessaire sur seulement 700 mètres est encore envisagée en cas de développement futur du secteur, notamment grâce au départ de l' école de chasse en 2021 [ 15 ] , [ 16 ] .

Aéroport et armée

Article détaillé : Base aérienne 705 Tours .

Sainte-Radegonde est un haut lieu militaire depuis le début du XX e  siècle. En effet, le camp d'aviation de Parcay-Meslay s'installe dès 1915 à cheval entre les deux communes. Il devient plus tard la base aérienne 705 Tours et partage sa piste d'atterrissage avec l' aéroport civil de Tours-Val de Loire . Ce dernier a atteint une fréquentation de 200 000 passagers en 2016. Depuis 1961, on trouve un centre d'Instruction de la Chasse . Toutefois, sa fermeture est prévue pour 2021 et risque d'affecter l'aéroport civil qui bénéficie à titre gratuit du contrôle aérien, de l'entretien de la piste et de la sécurité assurés par l'armée [ 17 ] , [ 18 ] .

Éducation

Article détaillé : Institution Marmoutier .

La structure éducative la plus importante du quartier est de loin l' Institution Marmoutier . L'établissement privé a été créé en 1848 après le rachat de l'ancienne abbaye de Marmoutier par les sœurs du Sacré-Cœur . L'institution accueille en 2014 près de 1 200 élèves et étudiants, allant de l'école primaire jusqu'au bac+2. L'institution a en effet créé un lycée technologique en 1968 puis un lycée général en 1988, de même que deux brevets de technicien supérieur (BTS) en 1984 (Analyses de biologie médicale et BioAnalyses et Contrôles) [ 19 ] , [ 20 ] , [ 21 ] .

Le quartier accueille aussi quelques écoles publiques. L'école maternelle et primaire Romain Rolland compte 129 élèves et l'école primaire Camus-Maurois 160 élèves en 2017 [ 22 ] , [ 23 ]

Galerie d'images

Cliquez sur une vignette pour l'agrandir.

Notes et références

  1. a et b Nombre d'habitants sur sig.ville.gouv.fr
  2. Code INSEE : 37235
  3. Marie-Odile Mergnac, Les prénoms du calendrier révolutionnaire , Paris : Archives et culture, 2006, ( ISBN   2-35077-003-6 ) , p.  36.
  4. Informations sur la commune de Sainte Radegonde sur vins-vouvray.com
  5. Après la fusion, les constructions sur La Nouvelle République du Centre-Ouest , le 24 avril 2013
  6. Forum Méliès : la magie d'un nouveau quartier sur agglo-tours.fr
  7. Orientation d'Aménagement des Hauts de Sainte Radegonde
  8. Un nouveau quartier va naître dans les Hauts de Sainte-Radegonde sur info-tours.fr , le 16 mai 2018
  9. Parc de Sainte Radegonde sur tours.fr
  10. a et b Tours - Ste-Radegonde sur kelquartier.com
  11. L'immobilier d'entreprise se porte bien sur La Nouvelle République du Centre-Ouest , le 22 décembre 2017
  12. Inégalités locales de revenus : l'exemple de l'agglomération de Tours sur l' Observatoire des inégalités , le 18 novembre 2008
  13. A10 : statu quo à Sainte-Radegonde sur La Nouvelle République du Centre-Ouest , le 12 octobre 2012
  14. Plan schématique sur filbleu.fr
  15. Tramway La Riche/Chambray : des gagnants, un perdant sur La Nouvelle République du Centre-Ouest , le 2 octobre 2017
  16. Ne fallait-il pas mieux relier le tramway à l'aéroport ? sur La Nouvelle République du Centre-Ouest , le 28 février 2011
  17. L'école de chasse s'envolera à partir de 2018 sur La Nouvelle République du Centre-Ouest , le 27 avril 2017
  18. Les avions de l'école de chasse de Tours vont voler davantage en 2018 malgré le départ programmé pour Cognac d'ici 2021 sur France bleu , le 10 octobre 2017
  19. «  Lycée privé Marmoutier  » , sur l'annuaire du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 4 janvier 2015 ) .
  20. «  Lycée privé Marmoutier  » , sur le site de l' Onisep (consulté le 4 janvier 2015 ) .
  21. «  Post BAC  » , sur le site de l'Institution Marmoutier .
  22. École primaire publique Rolland (Romain) sur education.gouv.fr
  23. École primaire publique Camus-Maurois sur education.gouv.fr

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Articles connexes

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sainte-Radegonde-en-Touraine de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Un portail par pays