Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La politique de roll back , en français « refoulement », est une doctrine mise au point en 1952 par le président des États-Unis, Dwight Eisenhower , et son secrétaire d'État aux affaires étrangères, John Foster Dulles [ 1 ] , qui vise à refouler le communisme , et non plus simplement à contenir sa progression. Historiquement, il y est fait auparavant référence pendant la guerre de Corée par l'administration démocrate de Harry Truman dont faisait partie Dulles pour théoriser le franchissement du 38e parallèle nord .

Contenu

Les Américains se montrèrent alors déterminés à partir de juin 1950 non seulement à repousser les troupes communistes de Corée du Nord de la Corée du Sud , mais aussi à faire tomber le régime marxiste nord-coréen de Kim Il-sung pour réunifier la péninsule au profit du régime pro-américain sud-coréen de Syngman Rhee . Ils échouèrent en raison de l'intervention terrestre de « volontaires » chinois et de pilotes de l'armée de l'air soviétiques [ 2 ] . Ainsi au terme de refoulement est aussi associé la notion de restauration du régime démocratique [ 3 ] . Cette théorie peut aussi s'appliquer à la crise de Cuba . Le constat est qu'elle n'a pas donné dans les deux cas les résultats escomptés de changement de régime.

Pour le géopolitique Heinrich Jordis von Lohausen , la doctrine de rollback est une fiction. Elle n'a jamais existé que sur le papier et n'a fait l'objet d'aucune application pratique [ 4 ] . C'est également l'opinion de Jean-Baptiste Duroselle , qui analyse le rollback comme une politique visant la libération des pays sous contrôle soviétique. Il en conclut qu'il s'agit essentiellement d'une approche théorique, la politique des États-Unis ne pouvant concrètement aller au-delà de l' endiguement à cause de la personnalité du peuple américain et des mécanismes de décision [ 5 ] .

Dans l'Amérique des années 1950, le maccarthysme est triomphant et le rollback est un slogan facile qui va permettre l'élection d'Eisenhower à l' élection présidentielle de 1952 . Une fois élu, l'administration Eisenhower revint très vite à la stratégie de l'endiguement [ 6 ] . sauf pour renverser secrètement par l'intermédiaire de la CIA, des gouvernements nationalistes ou socialisants en Iran, au Guatemala, épargnés précédemment par l'administration Truman, ou tenter de le faire à Cuba après l'arrivée au pouvoir de Fidel Castro.

Notes et références

  1. Murielle Delaporte, La Politique américaine étrangère depuis 1945 , Complexe 1996, p.  69
  2. Georges-Henri Soutou , La Guerre de cinquante ans. Les relations Est-Ouest 1943-1990 , Fayard 2001, p.  238
  3. https://www.boundless.com/u-s-history/the-cold-war/the-cold-war-and-korea/containment-to-rollback/
  4. Heinrich Jordis von Lohausen, Les Empires et la Puissance. La géopolitique aujourd'hui , Le Labyrinthe 1985, p.  300
  5. Jean-Baptiste Duroselle, Itinéraires, idées, hommes et nations d'Occident, XIXe- XXe siècle Publications de la Sorbonne 1991, p.  270
  6. Soutou, Op.Cit. p.  278

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • Peter Grose, Opération Rollback. America's secret war behind the iron curtain , 2001
Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rollback (politique) de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

Change de ciel tu changeras d'étoile..

FANDOHAN Carine (Saint Denis - France)

Votre citation

Un portail par pays