Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Paul R. Ehrlich .

Paul Ehrlich ( à Strehlen , Royaume de Prusse - à Bad Homburg vor der Höhe , Hesse , Empire allemand ) est un scientifique juif allemand. Son pere Ismar Ehrlich etait chef de la communaute juive locale. Connu pour ses travaux en hématologie , en immunologie et en pharmacologie , il est considéré comme le père de la chimiothérapie . Il est avec Ilya Ilitch Metchnikov colauréat du Prix Nobel de physiologie ou médecine de 1908 [ 1 ] .

Biographie

Paul Ehrlich poursuit ses études secondaires au Maria-Magdalenen-Gymnasium de Breslau . Après des études à Breslau , Strasbourg et Leipzig , il obtient en 1878 un doctorat en médecine, à la suite d'une thèse sur la coloration des tissus animaux. Il poursuit ses travaux sur les colorants et démontre qu'ils peuvent être classés en trois catégories : basophiles , neutrophiles et acidophiles . Il montre en outre que ces colorants ont des affinités en fonction des tissus ou des micro-organismes avec lesquels ils sont mis en présence. Ainsi, par exemple, le bleu de méthylène colore le tissu nerveux .

En 1882, il découvre une méthode de coloration du bacille de Koch , responsable de la tuberculose , grâce à la fuchsine . Cette méthode de diagnostic de la tuberculose est devenue classique [ 2 ] .

En 1887, il est nommé professeur à la faculté de médecine à Berlin . Il s'intéresse par la suite aux problèmes d' immunité et développe une théorie de la réponse immunitaire centrée sur l'interaction entre les antigènes et les anticorps . Par ailleurs, sachant que certains colorants tuent les micro-organismes, il poursuit ses recherches afin d'utiliser ces colorants à des fins thérapeutiques. Il met également au point une méthode de standardisation des sérums antidiphtériques .

En 1908, il est colauréat avec Ilya Ilitch Metchnikov du prix Nobel de physiologie ou médecine « en reconnaissance de leurs travaux sur l' immunité [ 1 ]  » . Il est élu membre étranger de la Royal Society en 1910. En 1911, il obtient la médaille Liebig .

En 1909 , étudiant chez Bayer les dérivés de l' atoxyl de Béchamp , il met au point un arsenical actif contre la syphilis , l'arsphénamine, ou 606, premier médicament de synthèse véritablement efficace qu'il commercialise sous le nom de Salvarsan et qu'il perfectionne par la suite en Néosalvarsan [ 3 ] . Isolé au début des années 1920, l'élément actif de l'arsphénamine sera mis au point en 1936 par Tatum et Cooper et lancé sur le marché sous le nom de Mapharsen . Il sera remplacé à partir de 1945 par la pénicilline . La découverte du Salvarsan vaut à Paul Ehrlich d'être considéré par beaucoup comme « le père de la chimiothérapie  ».

En 1914, il est l'un des signataires du Manifeste des 93 .

Au cinéma

En 1940, Edward G. Robinson incarne Paul Ehrlich dans un film de William Dieterle , La Balle magique du Docteur Ehrlich ( D r . Ehrlich's Magic Bullet , référence à l'expression d'Ehrlich des « balles magiques », substances chimiques aux effets ciblés sur les cellules malades [ 4 ] ), qui retrace son œuvre scientifique, en particulier la mise au point du 606.

Notes et références

  1. a et b (en) «  in recognition of their work on immunity  » in Personnel de rédaction, «  The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1908  », Fondation Nobel , 2010. Consulté le 21 novembre 2010
  2. Cf. Paul De Kruif , Les Chasseurs de Microbes , éd. Marabout-Junior ( 1954 ).
  3. Christine Debue-Barazer, « À l'origine de la chimie thérapeutique française : La Chimiothérapie allemande », dans « Les Implications scientifiques et industrielles du succès de la Stovaïne  : Ernest Fourneau (1872-1949) et la chimie des médicaments en France », dans Gesnerus , vol. 64, n° 1-2, 2007, pp.  40-46 . ( Texte intégral . Consulté le 22 janvier 2012.)
  4. (en) Siddhartha Mukherjee, The Emperor of All Maladies: A Biography of Cancer , Simon and Schuster, , p.  86 .

Liens externes

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Paul Ehrlich de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

"Bien dire fait rire, bien faire fait taire"..

Adamou Moussa Sanoussi (Dogondoutchi)

Votre citation

Un portail par pays