Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Opération Golden Pheasant
Saut de parachutistes de la 82 e  division aéroportée depuis des C-141B Starlifter au Honduras, mars 1988.
Informations générales
Date 1988
Lieu Honduras
Issue Retrait des forces nicaraguayennes du Honduras
Belligérants
Drapeau des États-Unis   États-Unis
Drapeau du Honduras   Honduras
Drapeau du Nicaragua   Nicaragua
Commandants
Président des États-Unis Ronald Reagan
Président du Honduras José Azcona del Hoyo
Daniel Ortega
Humberto Ortega
Joaquín Cuadra
Forces en présence
Drapeau des États-Unis 1 300 soldats [ 1 ]

Révolution sandiniste / Contras

L' opération Golden Pheasant (en français Faisan doré ) est un déploiement d'urgence des troupes américaines au Honduras en 1988, en réponse aux actions du Front sandiniste de libération nationale nicaraguayen. Elle a pour but de dissuader les forces sandinistes de pénétrer sur le territoire hondurien, qui servait de base arrière aux groupes contre-révolutionnaires, les contras [ 2 ] .

Historique

Un obusier M102 de 105 mm déposé par un Boeing CH-47 Chinook durant l'opération.
Un C-47A de la Force aérienne du Honduras s'apprête à décoller dans le cadre de l'exercice Task Force Dragon/Golden Pheasant mené avec les États-Unis.
Équipage d'un UH-1 Huey au Honduras.
Un hélicoptère AH-1S au Honduras du 1st Battalion, 17th Air Cavalry Brigade.

Au début du mois de mars 1988, le Front sandiniste de libération nationale (alors au pouvoir au Nicaragua depuis 1979 à la suite du renversement des Somoza et ayant provoqué déjà plusieurs incidents de frontière avec le Honduras, notamment en 1985 ) lance l'opération Danto dans la région de San Andrés de Bocay afin de couper la logistique de la guérilla des Contras . Cette opération dure du 3 au 20 mars impliquant 3 000 militaires nicaraguayens s'avançant à 10 km à l'intérieur du Honduras pour combattre entre 1 500 à 1 800 rebelles Contras . Elle a fait, selon un bilan de 2004, 36 morts et 140 blessés dans l'armée sandiniste et 92 morts et 300 blessés parmi les Contras [ 3 ] .

Les États-Unis, sous la présidence de Ronald Reagan , envoient alors des éléments de la 7 e  division d'infanterie légère de la Force de réaction rapide (FRR, Quick Reaction Force ) au Honduras sans préavis. Les Américains se déploient à la base aérienne de Palmerola (désormais connue sous le nom de base aérienne de Soto Cano ) de la Force aérienne du Honduras et prennent également position dans une autre base militaire hondurienne sous la direction d'un général hondurien. Les unités de la 7 e sont bientôt renforcées par des éléments de la 82 e  division aéroportée . Devant ce déploiement, qui s'est transformé en un exercice d'entraînement à tirs réels, les sandinistes se seraient rapidement retirés du territoire hondurien [réf. nécessaire] .

Les 1 er et 2 e  bataillons du 504 e  régiment d'infanterie parachutiste ( 504th Parachute Infantry Regiment ) et la Compagnie Charlie (à savoir le 3 e  bataillon du 505 e  régiment aéroportée de la 82 e ), sont rejoints par des soldats du 2 e  bataillon du 9 e  régiment d'infanterie, ainsi que par les 2 e et 3 e  bataillons du 27 e  régiment d'infanterie ( 7 e  division d'infanterie légère basée à Fort Ord en Californie) constituant la Task force Dragon/Golden Pheasant.

Le 17 mars, le 1 er  bataillon se positionne à la base aérienne de Palmerola (qui deviendra par la suite le siège de la présence militaire américaine au Honduras [réf. nécessaire] ). Le 2 e  bataillon est largué au-dessus de l'aérodrome un jour plus tard, des soldats du 27 e  régiment d'infanterie (surnommés les «  lévriers  », en anglais Wolfhounds ) sont quant à eux déployés à moins de 5 kilomètres de la frontière entre le Honduras et le Nicaragua le même jour.

Le 504 e de la 82 e commence de rigoureux exercices d'entraînement avec pour ordre cependant d'éviter tout engagement à la frontière avec les sandinistes. Ces ordres sont par la suite modifiés, les parachutistes et les fantassins s'avèrent être prêts à se battre, mais les troupes sandinistes avaient déjà commencé à se retirer du sol hondurien. Les jours suivants, le gouvernement sandiniste négocie une trêve avec les dirigeants Contras, et à la fin mars l'opération prend fin avec le retour du 27th Infantry à Fort Ord et du 504th à Fort Bragg .

Unités impliquées

Unités de l' Armée de terre des États-Unis

  • 2nd Battalion, 9th Infantry Regiment, 7 e  division d'infanterie légère ( 7th Infantry Division (Light) )
  • Bravo Battery, 6th Battalion, 8th Field Artillery, 7 e  division d'infanterie légère
  • 13 e bataillon du génie ( 13th Engineer Battalion )
  • 1st Battalion, 22nd Infantry, 10 e  division de montagne légère ( 10th Mountain Division (Light) )
  • 1st Battalion, 504th Parachute Infantry Regiment, 82 e  division aéroportée ( 82nd Airborne Division )
  • 2nd Battalion, 504th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Division
  • Company C, 3rd Battalion, 505th Parachute Infantry Regiment, 82 e  division aéroportée
  • Company A, 3rd Battalion, 505th Parachute Infantry Regiment, 82 e  division aéroportée
  • 3rd Battalion, 9th Infantry Regiment, 7 e  division d'infanterie légère
  • 2nd Battalion, 27th Infantry Regiment, 7 e  division d'infanterie légère
  • 3rd Battalion, 27th Infantry Regiment, 7 e  division d'infanterie légère
  • 21st Military Police Company (Airborne), 503rd Airborne MP Battalion, 16th MP Brigade (Airborne)
  • 313th Military Intelligence Battalion, 82 e  division aéroportée
  • Battery A, 1/14th Field Artillery, 24 e  division d'infanterie (24th Infantry Division)
  • Battery B, 3rd Battalion, 319th Airborne Field Artillery Regiment, 82 e  division aéroportée
  • Company B, 307th Medical Battalion, 82 e  division aéroportée
  • Company B, 407th Supply and Transport Battalion, 82 e  division aéroportée
  • Company A, 1st Battalion, 9th Infantry Regiment, 7 e  division d'infanterie légère
  • Headquarters Company, 1st Battalion, 9 e  régiment d'infanterie ( 9th Infantry Regiment )
  • Joint Task Force Bravo, 401st Military Police Company
  • 7th Special Forces Group (Airborne)
  • Second Battalion, 9th Aviation Regiment
  • 864th Engineering Battalion (Combat, Heavy)
  • 1st Squadron 17th Cavalry Regiment (Airborne, Air Cav)
  • 988th MP Company, 3rd Platoon
  • Company C, 426th Signal Battalion

Unités du Corps des Marines des États-Unis

Unités de l' United States Air Force

Voir aussi

Notes et références

  1. a et b (en) Operation: Golden Pheasant, 1988 , Military.com, 25 mars 2001
  2. «  Washington et la guerre des « contras »  », Le Monde diplomatique ,‎ ( lire en ligne )
  3. (es) Arlen Cerda y Luis Núñez, «  Veinte años de operación “Danto 88”  » , sur La Prensa , (consulté le 26 février 2014 )

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Opération Golden Pheasant de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

Une légion de fous ne saurait venir à bout du sage..

Karl Heiss (Lomé)

Votre citation

Un portail par pays