Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Oorlams (ou Orlams) étaient des métis isus de colons néerlandais et de namas vivant dans la colonie du Cap au XVIII e  siècle avant de venir s'établir dans le Sud-Ouest africain sous la conduite de Jaager puis de Jonker Afrikaner .

Plus généralement, un Oorlam pouvait être un Khoi ou un « Hottentot mélangé » aux traits culturels coloniaux (langue maternelle néerlandaise ou afrikaans, utilisation des armes à feu, des chevaux).

Origine du mot

Le mot oorlam proviendrait du malais « orang lama », « homme d'expérience », désignant les esclaves et les Namaqua « dégrossis » au service des Européens.

Histoire

Après avoir vécu au contact des boers , ils se constituent en catégorie sociale au début du XIX e  siècle, puis en groupes autonomes de langue afrikaans ou nama .

Dans les années 1820 , les nama de la lignée des Afrikaners imposèrent leur hégémonie jusqu'aux années 1870 dans tout le centre et le sud de l'actuelle Namibie .

Sous le règne de Jan Jonker Afrikaner , leur domination est sérieusement combattue par les autres clans et tribus rivales, et prend fin dans les années 1870.

En 1879 , Jan Jonker demande encore la protection des autorités coloniales britanniques de la colonie du Cap qui lui est refusé.

À la bataille de Otjikango le , les Oorlams sont battus par les guerriers de Wilhelm Maharero puis encore à Osona.

En février 1885 , Jan Jonker conclut un traité avec le négociant allemand de Brême Adolf Lüderitz . Il vend ainsi d'importants territoires aux représentants allemands puis se place sous la protection germanique en janvier 1886 .

La mort de Jan Jonker Afrikaner le marque la fin de l'existence politique du clan des Oorlams Afrikaners.

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oorlam de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

Le vrai bonheur on l a précis lorsqu'on l a perdue..

Yao (Clamart)

Votre citation

Le clip du jour

Côte d'Ivoire - Ariel Sheney - Amina

Voir le clip

Un portail par pays