Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Karl Rove
Illustration.
Photographie officielle de Karl Rove à la Maison-Blanche.
Fonctions
Chef de cabinet adjoint de la Maison-Blanche
Président George W. Bush
Prédécesseur Harriet Miers
Successeur Joel Kaplan   (en)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Denver ( Colorado )
Nationalité Drapeau des États-Unis   Américain
Parti politique Parti républicain
Conjoint Valerie Mather Wainwright (1976-1980)
Darby Tara Hickson (1986-2009) [ 1 ]
Diplômé de Université d'Utah
Université du Texas à Austin
Université du Maryland
Université George Mason
Profession Consultant politique

Karl Rove , né le à Denver ( Colorado ), est un consultant politique américain . Il est, de 1993 à 2007 , le principal conseiller et stratège politique du gouverneur du Texas puis du président des États-Unis , George W. Bush . Il occupe, de 2001 à 2006 , le poste de secrétaire général adjoint de la Maison-Blanche .

En 2008 , il devient analyste politique et contributeur régulier à la chaîne d'information câblée Fox News , au magazine Newsweek et au quotidien The Wall Street Journal .

Biographie

Origines, études et formation politique

Karl Rove est né dans une famille ouvrière de l'Ouest du pays, son père étant prospecteur de minerai et sa mère tenant le foyer ; il a quatre frères et sœurs. Sa mère se suicide au début des années 1980. Après un passage à Las Vegas , il passe sa jeunesse à Salt Lake City . Karl Rove fréquente six universités mais ne décroche aucun diplôme. Il rejoint le Parti républicain .

À vingt ans, en 1970, envoyé par le Parti républicain dans l' Illinois pour participer à la campagne électorale du trésorier de l'Illinois , il s'introduit dans les bureaux du candidat démocrate Alan Dixon en se présentant comme un partisan et dérobe du papier à en-tête. Il en fait des invitations promettant « de la bière gratuite » et « des filles » lors d'une réception organisée quelques jours plus tard, et les distribue aux marginaux et clochards. En 1999, Il déclare lors d'un interview au Washington Post que « c'était une blague de jeune à l'âge de 19 ans et je le regrette » [ 2 ] .

En 1973 , à 22 ans, Karl Rove mène avec succès sa première campagne électorale et devient président des étudiants républicains. C'est l'unique campagne qu'il fera en son nom. À l'époque, George Bush père , qui dirige alors le comité national du Parti républicain, le soutient. Il fait aussi la connaissance du jeune et ambitieux Lee Atwater , qui sera considéré comme son mentor en stratégie électorale.

Engagement pour George Bush père et fils

Karl Rove (à droite), avec le président Georges Bush et son épouse, Laura Bush , le 13 août 2007, après avoir annoncé sa démission.

En 1980 , George Bush père se présente aux primaires républicaines pour la candidature à l'élection présidentielle. Karl Rove est le premier collaborateur recruté par Bush.

En 1981 , il crée une entreprise de collecte de fonds par courrier basée à Austin et se marie à une riche héritière qu'il quittera trois ans plus tard.

En 1993 , George W. Bush , fils de l'ancien président, fait appel à lui pour les élections au siège de gouverneur du Texas . Il mène alors une campagne contre Ann Richards , la gouverneur démocrate sortant, reprenant les méthodes de son ami et mentor, le défunt Lee Atwater , qui avait été le brillant et machiavélique directeur de campagne de George H. W. Bush en 1988 . Après l'élection de George W. Bush au poste de gouverneur du Texas, Karl Rove devient son principal conseiller politique, gagnant le surnom de «  Bush brain  ».

En 2001, Karl Rove devient chef de cabinet adjoint de la Maison-Blanche et l'un des conseillers politiques les plus écoutés de George W. Bush. Dès cette date, M. Rove commence à travailler à la campagne de 2004 , il est ainsi à l'origine de la hausse des taxes sur les importations d'acier et de la loi sur les subventions agricoles. Il est aussi un architecte de la réélection du président [ 3 ] .

Karl Rove quitte la Maison-Blanche le 19 avril 2006, le même jour que le porte-parole de la Maison-Blanche , Scott McClellan , dans le cadre d'un « remaniement » de l'équipe présidentielle à l'approche des élections parlementaires. Il est remplacé par Joel Kaplan , ancien directeur du budget à la Maison-Blanche. Karl Rove devant se consacrer à l' « aspect stratégique des choses » , à l'approche des élections parlementaires de novembre 2006 ( élections de mi-mandat , mid-term elections ).

En date du 13 août 2007, il annonce sa démission de conseiller auprès de George W. Bush pour la fin du mois d'août [ 4 ] .

Depuis 2007

En 2008, il devient analyste politique et contributeur régulier à la chaîne d'information câblée Fox News , au magazine Newsweek et au quotidien The Wall Street Journal .

Alors que durant la campagne présidentielle de 2008 , Karl Rove est considéré comme « pestiféré » , le candidat républicain John McCain refusant de se montrer avec lui, il revient dans le jeu politique lors des élections de mi-mandat de 2010 mais surtout lors de celle de 2012 , où il soutient Mitt Romney , notamment en lui amenant d'importants soutiens financiers, la Cour suprême ayant avant le scrutin permis de libérer les vannes du financement des campagnes électorales [ 3 ] .

Toujours stratège du Parti républicain, il est à la tête d'American Crossroads, le plus puissant Super PAC (comité de soutien financier) du camp conservateur. Convaincu que son parti ne pourra gagner si la frange la plus extrême a l'avantage (notamment le Tea Party ), il pense qu'il faut rassembler au centre et de ce fait promeut pour les élections intermédiaires les candidats les moins idéologiques [ 5 ] . Il fait partie de l'aile pro-business du Parti républicain, militant pour les baisses d'impôt et désireux de séduire le vote latino [ 3 ] .

Affaire Plame

Article détaillé : affaire Plame-Wilson .

En 2004, le nom d'une agent de la CIA , Valerie Plame , est révélé à la presse par un informateur, afin de se venger de son mari, l'ancien ambassadeur démocrate Joseph Wilson , qui avait contesté les raisons données par George W. Bush pour la guerre d'Irak .

La révélation de l'identité d'agents de la CIA étant un crime fédéral, les journalistes liés à cette révélation sont sous le coup de la justice américaine. Judith Miller du New York Times doit séjourner en prison, refusant de divulguer sa source Lewis Libby , proche conseiller de Dick Cheney.

Karl Rove et Lewis Libby, le chef de cabinet du vice-président Dick Cheney , sont soupçonnés d'être les deux sources de la « fuite ». En septembre et octobre 2005, Karl Rove témoigna à quatre reprises devant un « grand jury » fédéral. Après des mois de suspicion, en juin 2006 , il est définitivement mis à l'abri de toutes poursuites judiciaires par le procureur spécial, après que celui-ci eut constaté n'avoir pu assembler assez d'éléments pour retenir la moindre charge contre lui.

Portrait

Karl Rove a conseillé d'autres républicains. Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger l'a souvent consulté.

Les opposants à George W. Bush le surnomment « son cerveau ». Ce dernier le surnomme « fleur de fumier » ou « petit génie » [ 6 ] .

Il a nommé son fils Madison en référence au président des États-Unis James Madison .

Divorcé, il s'est remarié avec une lobbyiste [ 3 ] .

Dans la culture populaire

  • Dans la série télévisée Bush Président (2001), son rôle est joué par Kurt Fuller .
  • Dans l'épisode Stan le diacre (« Deacon Stan, Jesus Man ») de la série télévisée animée American Dad! , il aide Stan à devenir diacre à la place de son voisin. Dans tout l'épisode, il porte une robe à la manière de l'empereur Palpatine et emprunte au stéréotype du vampire ou du diable. Il disparaît sous forme de chauve-souris et autour de lui tout le monde a froid. Grâce à son aide Stan arrive à manipuler le public et à gagner l'élection.
  • Dans le générique de l' épisode 4 de la saison 24 des Simpsons , Bart écrit au tableau « I will not concede the election till Karl Rove gives me permission » .
  • Dans le film W. : L'Improbable Président (2008) d' Oliver Stone , son rôle est joué par Toby Jones .

Annexe

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence

  1. Divorcé des deux.
  2. (en) Dan Balz , «  Karl Rove - The Strategist  » , The Washington Post ,‎ ( lire en ligne )
  3. a b c et d Corine Lesnes, « Karl Rove, le retour du "Machiavel républicain" », Le Monde , dimanche 26 / lundi 27 août 2012, page 8.
  4. (en) « Karl Rove to Resign At the End of August » , The Wall Street Journal , 13 août 2007.
  5. Laure Mandeville, « Karl Rove, le stratège de la droite contre les Tea Party », Le Figaro , samedi 11 / dimanche 12 janvier 2014, page 7.
  6. « Karl Rove se met au service de Mitt Romney » , Le Figaro , 26 juillet 2012.

Livres

  • (en) James Moore, Wayne Slater, Bush's Brain: How Karl Rove Made George W. Bush Presidential , John Wiley & Sons, décembre 2003, 395 pages, ( ISBN   0471471402 ) .
  • (en) Carl M. Cannon, Boy Genius: Karl Rove, The Architect Of George W. Bush's Remarkable Political Triumphs , Public Affairs Press (NY), mars 2005, 381 pages, ( ISBN   1586483366 ) .

Liens externes

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Karl Rove de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

Quoique la fortune soit imprudente, elle rougit pourtant quelques fois à la vue du mérite..

Pascal (Cotonou)

Votre citation

Un portail par pays