Jean-François Clouet des Pesruches , " Galilée " sous son pseudonyme de résistant , est né le à Paris et décédé le à Vaulandry ( Maine-et-Loire , village aujourd'hui rattaché à la commune de Baugé-en-Anjou ), où il a été inhumé. Il était cinéaste dans la vie civile.

Biographie

Origine

Militaire, il est issu d'une famille d'officiers de longue tradition. Certains de ses ancêtres furent chevau-légers de la Maison du roi . Sa famille possède le château de Vaulandry. Il est entré en 1938 à Saint-Cyr et a choisi l'aviation. Il est un officier d'active de l'armée de l'air, basé à Toulouse .

Deuxième guerre mondiale

Jean-François Clouet des Pesruches n'accepte pas l'armistice de 1940 et il va rencontrer à Cannes , en octobre 1940 , Maurice Duclos [ 1 ] , alias Saint-Jacques. Démobilisé en octobre 1942, il est maintenu d'office dans les cadres de la Sécurité militaire aérienne publique.

Il entre dans la résistance où il prendra le pseudonyme de Galilée .

Dans la nuit du 28 avril 1943 , avec une dizaine de volontaires pour rejoindre les forces du général de Gaulle , il essaie de franchir les Pyrénées mais le groupe est arrêté par les carabiniers espagnols et interné à la prison de Lerida . Ils sont libérés le 5 mai 1943 . Avec son camarade, il traverse l' Espagne . Après un bref séjour dans les prisons franquistes, il arrive à Gibraltar le 21 mai 1943 d'où il s'embarque immédiatement pour la Grande-Bretagne . Clouet des Pesruches s'engage alors dans les forces françaises libres (FFL) le 19 juin 1943, sous le pseudonyme de De Menon . Il entre au Bureau central de renseignements et d'action (BCRA) où il devient chef d'opérations aériennes de la région M (Normandie, Bretagne, Anjou). En Anjou, il a travaillé pour la résistance avec Donald de Rochecouste , son beau-frère.

Parachuté en France dans la nuit du 16 au 17 août 1943 avec deux compagnons, Galilée met sur pied un réseau efficace. Après l'arrestation de Pierre Brossolette en Bretagne, il est chargé (hélas en vain) d'organiser son évasion de la prison de Rennes . Invité par ses chefs, et notamment Jacques Chaban-Delmas , délégué militaire national, à regagner Londres, il s'envole dans la nuit du 4 au 5 juin 1944 à bord d'un Lysander et, via la Corse et Alger, parvient en Angleterre où il est reçu par le colonel Passy et par le général de Gaulle.

Nommé délégué militaire régional pour les Pays de Loire, l'Anjou et la Normandie, il revient en France par une opération de parachutage, dans la nuit du 16 au 17 juillet sur le terrain Caramel dans la Sarthe . Renommé Orbite , dans les jours qui suivent, il y rencontre Jacques Foccart . Il participe aux opérations de la Libération les armes à la main. Sorti de la clandestinité, le commandant Clouet des Pesruches libère La Flèche le 10 août 1944 .

En octobre 1944 , il est nommé au cabinet d' André Diethelm , ministre de la Guerre , et est chargé de l'intégration des FFI dans l'armée régulière. Le 18 juin 1945 , il reçoit, Place de la Concorde, la Croix de la Libération des mains du général de Gaulle. Une rue porte son nom à Angers depuis 1970.

Hommages

  • Officier de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 24 mars 1945
  • Croix de Guerre 39/45
  • Médaille de la Résistance avec rosette

Notes et références

  1. Ne pas confondre avec Jacques Duclos

Sources

Bibliographie

  • Patrick VEYRET, "Jean-François Clouët des Pesruches, Délégué Militaire Régional du Général Koenig ", Archives d'Anjou, N°17, 2014, pages 100-112.
  • Patrick VEYRET, Le commandant Jean-François Clouët des Pesruches, son rôle dans l'ouest au service de la Résistance et à la Libération , Mémoires de l'Académie d'Angers, t. XVIII, 1995-1996, p.  165-176 . Communication faite à la séance du 12 janvier 1996.
Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-François Clouet des Pesruches (Galilée) de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

Le sang ne se lave pas avec du sang mais avec de l'eau !.

Fronteau Jacques (Ecommoy France)

Votre citation

Le clip du jour

Tanzanie - Goodluck Gozbert - Shukurani

Voir le clip

Un portail par pays