Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard Schonberg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Distinction

Bernard Schonberg ( Berle [ 1 ] Schonberg ) [ 2 ] (17 juin 1908 - 6 [ 3 ] février 1944, Auschwitz) est un rabbin français , Grand-rabbin de Lyon , membre de la Résistance , déporté et mort à Auschwitz .

Éléments biographiques

Bernard Schonberg est né le 17 juin 1908 à Lichagora , en Galicie , Pologne , aujourd'hui en Ukraine , dans une famille hassidique et de rabbins .

En 1913, fuyant les persécutions, la famille de Bernard Schonberg quitte la Pologne et se rend aux États-Unis . Il est alors âgé de 5 ans [ 4 ] . Ils viennent ensuite en France et s'installent à Paris .

Bernard Schonberg fait ses études secondaires au Talmud Torah au 9 de la Rue Vauquelin , dans le 5 e  arrondissement de Paris .

Il fait ses études rabbiniques au Séminaire israélite de France ( SIF ), à Paris, dont il obtient le diplôme de rabbin en 1933.

Il obtient une licence en droit .

Fin 1933, la famille Schonberg est naturalisée française.

Bernard Schonberg fait son service militaire au 8 e  régiment d'artillerie hippomobile de Toul .

Il devient aumônier du Lycée Ampère , à Lyon .

Seconde Guerre mondiale

En 1939, Bernard Schonberg est nommé aumônier militaire au IX e corps à Nantes , avec le grade de capitaine .

Il participe à la Campagne de Belgique .

Il est ensuite attaché à l'armée de Paris, comme aumônier des XI, XXV et IX corps.

Le 8 août 1940, il est démobilisé. Il est nommé adjoint au Grand-rabbin de Lyon , le rabbin David-Edgard Sèches .

Comme aumônier , il visite les hôpitaux et les prisons de la région.

De 1942 au 26 mai 1943, il fait partie de la Résistance dans la Région lyonnaise .

Il travaille avec le père François Marty [ 5 ] (1901-1944), prêtre du Prado, aumônier des prisons, résistant, fusillé le 30 novembre 1944 à Pforzheim .

Il est en rapport avec les filières d'évasion vers la Suisse .

Bernard Schonberg est arrêté le 26 mai 1943 à Ambérieu-en-Bugey dans l' Ain , où il était venu rendre visite à sa mère, une veuve. Il est interné au Camp de Drancy puis déporté à Auschwitz par le convoi n° 62 du 20 novembre 1943 [ 6 ] .

Il est sélectionné pour travailler dans les usines d'Auschwitz.

À Auschwitz, il organise des cours d'instruction religieuse pour une trentaine d'élèves. Il crée un chœur d'enfants pour les offices religieux.

Il meurt d'épuisement au camp de Monowitz-Buna le 2 février 1944. Il avait 35 ans.

Sa fille, née au printemps 1943, ne l'a jamais connu.

De l'arrestation de Bernard Schonberg le 26 mai 1943 à la Libération, il n'y a plus de Grand-rabbin de Lyon . En 1944, le rabbin David Feuerwerker , qui participe à la Libération de la ville, devient le nouveau Grand-rabbin de Lyon .

Son épouse, Andrée Schonberg (née Haas), décède en 2009 [ 7 ] .

Honneurs

Vue de la place Schonberg à Lyon.

Œuvres

  • "Bergsonisme et judaïsme", La Revue Juive de Genève , 1934, p.  119 [ 10 ] .

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bernard Schonberg de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Un portail par pays