Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Somaliland Cap-Vert République arabe sahraouie démocratique Soudan du Sud Liberia Guinée Sierra Leone Ghana Nigeria Gambie Côte d'Ivoire Bénin Guinée-Bissau Sénégal Togo Burkina Faso Niger Maroc Tunisie Libye Mauritanie Algérie Égypte Somalie Comores Érythrée Soudan Djibouti Éthiopie Ouganda Rwanda Burundi République démocratique du Congo Kenya Sao Tomé-et-Principe Tchad Cameroun République centrafricaine Congo Gabon Guinée équatoriale Angola Mozambique Namibie Afrique du Sud Botswana Eswatini Zimbabwe Maurice Zambie Malawi Seychelles Madagascar Tanzanie Lesotho Communauté des États sahélo-sahariens Union du Maghreb arabe Marché commun de l'Afrique orientale et australe Communauté d'Afrique de l'Est Communauté économique des pays des Grands Lacs Communauté de développement d'Afrique australe Union douanière d'Afrique australe Communauté économique des États de l'Afrique centrale Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale Union économique et monétaire ouest-africaine Autorité de Liptako-Gourma Mali Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest Autorité intergouvernementale pour le développement Union africaine Union du fleuve Mano Zone monétaire ouest-africaine
Diagramme cliquable montrant les relations entre divers accords et organisations multinationaux africains.
v d m

L' autorité intergouvernementale pour le développement (en anglais  : Intergovernmental Authority on Development , IGAD ) est un groupement régional créé le et associant sept pays est-africains : Djibouti , Éthiopie , Kenya , Somalie , Soudan , Soudan du Sud et Ouganda . L' Érythrée a rejoint l'organisation en 1993 mais n'en fait plus partie depuis 2007. L'IGAD fait suite à l' Autorité intergouvernementale sur la sécheresse et le développement (IGADD) créée le .

Historique

Le groupement a été créé en 1986 par les chefs d'État et de gouvernement des États membres sous le nom d' Autorité Intergouvernementale sur la sécheresse et le développement (IGADD) en réponse aux nombreuses catastrophes climatiques (fortes sécheresses récurrentes et autres catastrophes naturelles ) qui ont causé des famines , dégradé l'environnement et engendré une dépression économique dans la région de l' Afrique de l'Est entre 1974 et 1984 .

Originellement créée pour encourager et coordonner le développement des États membres en soutenant la création d'une vaste zone de libre-échange et d'un véritable marché commun, l'IGAD a très rapidement élargi son champ d'action et abandonné le « D » du mot drought (sécheresse). L'IGAD se fixe désormais pour mission la mise en œuvre de la coopération régionale et de l'intégration économique entre les États membres.

Mode d'action

Ses moyens d'action sont la promotion de la sécurité des approvisionnements en nourriture , la gestion de l' environnement , ainsi que le développement du commerce intra-régional et des infrastructures . Elle est surtout engagée dans la promotion de la paix et de la stabilité dans la sous-région. Elle tente de créer des mécanismes de prévention, de gestion et de résolution des conflits entre les États et à l'intérieur des États par le dialogue.

Opérations

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l' Union africaine a confié à l'IGAD la responsabilité du déploiement d'une force de paix en Somalie , l' IGASOM . L'IGAD est également responsable d'une mission intérimaire de coordination dans le cadre de la création de la Brigade d'intervention d'Afrique de l'Est (EASBRIG) de la Force interafricaine de l' Union africaine .

Organisation

L'IGAD est composée des organes suivants :

  • assemblée des chefs d'État et de gouvernement ;
  • conseil des ministres ;
  • comité des ambassadeurs ;
  • secrétariat organe permanent.

L'IGAD a son siège à Djibouti dans la république de Djibouti .

États membres

L' Érythrée a rejoint l'IGAD en 1993 [ 1 ] . Elle suspend sa participation en avril 2007 [ 1 ] , [ 2 ] . En 2011, l'Érythrée demande sa réadhésion, mais celle-ci n'est pas acceptée [ 1 ] . En 2018, ce pays était proche de rejoindre à nouveau l'organisation [ 3 ] mais sans succès [ 4 ] .

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Patrick Ferras, L'Autorité Intergouvernementale pour le Développement : Une solution d'avenir ? , Bordeaux , Les Afriques dans le monde , Observatoire des enjeux politiques et sécuritaires dans la Corne de l'Afrique, coll.  « Notes », , 41  p. ( lire en ligne ) .

Liens externes

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Autorité intergouvernementale pour le développement de Wikipédia (Historique).

Commentaires

Citation du jour

L'oiseau vole, l'homme vole; malheureusement, l'oiseau fait son nid et l'homme nie son fait..

BEIZOKO (abidjan)

Votre citation

Le clip du jour

Kénya - Willy Paul and Alaine - Shado Mado

Voir le clip

Un portail par pays